A la Une

En Mars, si on y allait tous ensemble !

Face à un patronat et un gouvernement de plus en plus arrogants, dans de nombreux secteurs professionnels, les luttes se multiplient. Le mois de mars voit la convergence de nouvelles journées d’actions dans le paysage social :

- Le 8 mars, journée internationale de mobilisation pour les droits des femmes : tous les syndicats sont appelés à débattre et organiser avec les salariés et syndiqués des initiatives et appels à des arrêts de travail
- Les retraités, agents des EHPAD et métallos le 15 mars
- Les agents de la fonction publique et les cheminots le 22 mars

En même temps, partout sur le territoires des luttes s’organisent dans les entreprises et établissements, avec de belles victoires pour les salariés. Dans ce contexte de mobilisation pour gagner du progrès social, porter nos propositions et faire reculer patronat et gouvernement, tu trouveras ci-dessous la déclaration du CCN du 7 février 2018 : "Et si on y allait tous ensemble".

Tous les syndicats sont invités à organiser rapidement des assemblées générales pour élaborer avec les salariés et à partir de leurs préoccupations des cahiers revendicatifs et à décider d’appels à la mobilisation les 15 et 22 mars

http://www.cgt.fr/Et-si-on-y-allait...

Vous trouverez ci-dessous les différents tracts appelant à l’action :

PDF - 408.3 ko
tract unitaire retraites 15 mars 2018
PDF - 236 ko
tract unitaire FP 22 Mars 2018
PDF - 105.5 ko
cgt cheminots 22 mars
PDF - 438.7 ko
tract unitaire 15 mars EHPAD
PDF - 341.9 ko
4 pages 15 mars EHPAD
PDF - 103.4 ko
22 mars FP
PDF - 125.4 ko
Word - 252 ko
tract csg action du 15 mars

Actualités

EHPAD : le compte n’y est pas, toutes et tous dans l’action le 15 mars

La CGT appelle à une journée d’action le 15 mars pour que l’Etat entende la nécessité de : .Mettre en place un financement pérenne et solidaire d’aide à la perte de l’autonomie.  .Arrêter les suppressions de poste dans les établissements et pérenniser le financement de l’aide et des soins à domicile.  .Mettre en place un ratio d’un-e soignant-e pour un résident-e en établissement et augmenter le temps passé auprès des personnes âgées à domicile.  .Revaloriser les salaires, améliorer les carrières et les conditions de travail des personnels de la branche à domicile et en établissement.  .Retirer les dispositions législatives relatives à la réforme de la tarification des Ehpad, contenues dans la loi du 28 décembre 2015 ainsi que le retrait des décrets d’application Téléchargez le tract de la fédération

PDF - 341.9 ko


EHPAD : les retraité-e-s continuent !

Les neuf organisations de retraité-e-s ont fait le bilan de la journée du 30 janvier de grève et de manifestations, en défense des Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD), lancée à l’appel des organisations syndicales des personnels et soutenue par les directeurs d’établissement, à laquelle les personnes retraitées se sont associées et ont largement participé.
Des milliers de salarié-e-s se sont mobilisés dans les établissements, aboutissant à un taux de grévistes de 31,8 %, jamais vu dans ce secteur. Des milliers de retraité-e-s étaient présents dans les cortèges.
L’émotion s’est répandue dans toute la population qui refuse le traitement indigne réservé à nos anciens : une douche par semaine, repas servis froids, etc…
Cette situation ne peut plus durer !
Les neuf organisations de retraité-e-s constatent que les réponses du gouvernement ne sont pas à la hauteur : les 50 millions de rallonge accordés in extremis ne représentent qu’un peu plus de 6 000 € par établissement. C’est du mépris !
Dans ces conditions, nos neuf organisations estiment que la mobilisation doit se poursuivre et se renforcer, bien entendu aux côtés des personnels du secteur médico-social.
Elles soutiendront toute initiative prise par les fédérations syndicales qui sera arrêtée dans les prochains jours.
Paris, le 13 février 2018

Word - 99 ko


30 JANVIER 2018 : JOURNEE DE GREVE NATIONALE POUR EXIGER DES MOYENS FINANCIERS NECESSAIRES POUR NOS EHPAD !

Les Fédérations syndicales CGT santé et action sociale, CGT des services publics, FO des services publics et de santé,, CFDT santé/sociaux, UNSA santé/sociaux et CFTC santé/sociaux, réunies le jeudi 14 décembre 2017, ont décidé d’appeler les personnels des établissements accueillant des personnes âgées et des services à domicile à une journée de grève nationale et de mobilisation le mardi 30 janvier 2018.
Les Fédérations CGT, CFDT, FO, UNSA et CFTC invitent leurs syndicats à organiser dans chaque département, dans le cadre de la grève, des rassemblements, manifestations, délégations auprès des délégations territoriales de l’ARS et des Conseils Départementaux.
Localement, plusieurs rassemblements sont organisés. L’UD CGT 64 appelle à participer aux rassemblements organisés par l’USD Santé :
- A PAU : Rassemblement à 14 h 00 à la Délégation Territoriale de l’ARS (Cité administrative Bd Tourasse).
- A BAYONNE : Un rassemblement CGT est prévu devant l’EHPAD "MAHARIN" à Anglet à 11h et rassemblement intersyndical à 14h00 devant la Sous- Préfecture de Bayonne en tant que siège de l’Agence Régionale de Santé locale.
2. Signer et faire signer les pétitions :
EXIGEONS les moyens financiers nécessaires pour nos EHPAD ! https://www.change.org/p/collectif-...
Dignité des personnes âgées, des moyens pour nos EHPAD ! https://www.change.org/p/christophe...
Vous trouverez également ci-dessous les tracts d’appel :

PDF - 1.4 Mo
tract
PDF - 358.9 ko
Appel du 30 janvier 2018


Ensemble pour le logement social, pour un vrai service public ! Rassemblement le Samedi 9 décembre à 10 h 30 devant la Mairie de Pau

La CGT 64 et son association de consommateurs INDECOSA CGT 64 appellent ses adhérents et plus largement tous les salariés actifs et retraités, les privés d’emplois et précaires à prendre part à l’appel national du 9 décembre dans le cadre du mouvement « Vive l’APL » sur l’ensemble du territoire.
- A Pau —) Un rassemblement est prévu le 9 décembre à 10 h 30 devant la Mairie de Pau. Vous trouverez ci-dessous un tract d’appel, il est à diffuser le plus largement possible.

PDF - 493.9 ko
tract


17 novembre : la CGT retraités appelle à un rassemblement

Après la forte mobilisation du 28 septembre, les retraités ne lâchent rien et interpellent les députés. Sur le département, l’USR appelle à se rendre salle Récaborde, place du Hédas, vendredi 17 novembre à 17h45.

PDF - 220.3 ko


Négociation régime de retraite complémentaire : tous dans l’action le 16 novembre

La négociation s’est ouverte aujourd’hui dans un flou savamment orchestré par le patronat. Elle doit fixer les dispositifs et le règlement concernant le nouveau régime unifié qui va se substituer aux régimes de retraite complémentaire Agirc et Arrco. Ce régime est déficitaire, dès sa création, par le manque de volonté du Medef de ne pas ouvrir le débat sur une augmentation des cotisations qui aurait permis d’équilibrer le régime. De ce fait, le niveau des pensions deviendrait la seule variable d’ajustement. Il s’agit de choix purement idéologiques qui programment à terme une baisse générale du montant des pensions. À cela s’ajoute la décision du patronat de refuser le maintien de la valeur absolue du point et pas seulement par rapport à l’inflation. Seule la CGT s’y est opposée. Nul doute que ces orientations risquent de constituer un point d’appui et un modèle à l’approche de la future réforme du système de retraite désirée par le gouvernement en 2018. Une ultime séance de négociation aura lieu le 17 novembre 2017. La CGT portera des propositions de progrès social, comme l’ouverture du droit à la réversion dès 55 ans qu’elle a réussi à gagner aujourd’hui. D’ores et déjà, la CGT appelle les salariés, les retraités, les privés d’emploi à participer à la mobilisation unitaire du 16 novembre pour faire exiger une protection sociale de haut niveau.


Jeudi 16 Novembre : public, privé, toutes les raisons de se mobiliser

Toutes les conquêtes sociales ont été gagnées par la lutte. Le 16 novembre, journée nationale interprofessionnelle et intersyndicale grèves et manifestations partout en France.
téléchargez le tract d’appel CGT.

PDF - 497.7 ko
Tract départemental 16 novembre
PDF - 105.8 ko
Tract national CGT 16 novembre 2017


loi travail : signez et faites signer la carte pétition CGT

carte pétition Loi travail : amplifions la mobilisation.
Dans le cadre de la mobilisation pour du progrès social et contre les ordonnances MACRON, la CGT met à disposition de tous les salariés, syndiqués, syndicats une carte pétition à diffuser très largement et à retourner dans les UL ou à l’UD CGT 64.


JOURNÉE NATIONALE D’ACTION du 19 octobre : Toujours mobilisés pour défendre nos droits

jeudi 19 octobre 2017
Aujourd’hui, ce sont des dizaines de milliers de salariés mais aussi privés d’emploi, retraités, jeunes qui ont de nouveau fait la démarche de s’engager dans les différentes initiatives proposées par la CGT.
Que ce soit sous forme de débrayages, signatures de pétitions, assemblées générales dans les entreprises, participation aux rassemblements ou manifestations, le refus de subir une dégradation de ses droits au travail reste très fort.
La mobilisation, depuis septembre, a permis de démontrer que le programme libéral de Macron et de son gouvernement, répondant aux exigences patronales, ne remporte pas l’accord des premiers concernés : la jeunesse, les salariés, privés d’emploi et retraités.
Face au dumping social généralisé, à la hausse des inégalités qui en sont la conséquence, la CGT n’acceptera pas la disparition des conquis sociaux. La succession de contre réformes visant à favoriser les plus riches, à réduire les droits des plus fragiles ne peut devenir le nouveau modèle antisocial français ; la loi de la jungle même reformulée sous d’habiles formulations reste inacceptable.
La CGT prendra une nouvelle fois toutes ses responsabilités, en proposant dès la semaine prochaines, aux autres organisations syndicales une journée d’action interprofessionnelle en novembre pour liquider le contenu des ordonnances ; également peser pour un apprentissage, une formation professionnelle et une assurance chômage de qualité !
Face à la volonté de ce gouvernement de transformation libérale, le meilleur remède reste l’unité des salariés dans la défense et la conquête de nouveaux droits.
Leur engagement dans des syndicats CGT pour, collectivement, faire face à la loi des patrons, reste la meilleure solution.
La CGT, avec ses syndicats, ne se résignera pas à subir sans agir !


Ordonnances Macron : mobilisons-nous le 19 octobre !!

À l’issue d’une rencontre intersyndicale qui a réuni l’ensemble des syndicats (CGT, CFDT, FO, CFTC, FSU, Unsa, Solidaires, Unef, UNL et FIDL) le 9 octobre au siège de la CGT, les organisations syndicales ont décidé de se revoir le 24 octobre prochain, « pour faire le point sur l’ensemble des réformes du gouvernement : loi travail, baisse des APL, hausse de la CSG, réformes à venir de l’apprentissage, de la formation professionnelle et de la retraite », a déclaré Fabrice Angéi, interrogé par le service communication de la CGT.
En attendant cette nouvelle intersyndicale, qui pourrait déboucher sur une journée d’action mi-novembre, la CGT pour sa part appelle à la mobilisation le 19 octobre. « Les ordonnances Macron ne sont pas derrière nous. Les routiers nous ont prouvé qu’on pouvait mettre en échec ces ordonnances. Ils ont gagné l’intégration des primes et indemnités dans le salaire de base », a expliqué Fabrice Angéi.
Et d’ajouter : « Nos concitoyens contestent de plus en plus ces ordonnances : 65 % d’entre eux les rejettent et 57 % approuvent les mobilisations contre ces projets gouvernementaux. » Pour Fabrice Angéi, qui a par ailleurs participé à l’intersyndicale du 9 octobre, le gouvernement entreprend actuellement une déstructuration globale du modèle social français. La journée d’action du 19 octobre se veut donc « ancrée dans les entreprises, à partir des revendications de chacune des professions ». Contre la casse sociale, pour les 32 heures, les augmentations de salaire, la retraite pour tous par mutualisation, mobilisons-nous le 19 octobre prochain !
Dans le département, les manifestations auront lieu à Bayonne (place St Ursule) et à Pau (place de Verdun). Il y aura également, à la suite de la manifestation sur Pau un rassemblement devant l’entreprise YARA à Pardies où les salariés luttent pour sauvegarder leurs emplois.


Actualités précédentes : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...