Les 23 et 28 juin, toutes et tous dans l’action contre le projet de loi travail et pour le progrès social.

Déni de démocratie, attaques odieuses et inacceptables en direction des salariés et des organisations syndicales, menaces d’interdire des manifestations : ce gouvernement utilise des méthodes d’un autre siècle !

Alors que la confédération internationale des syndicats pointe sur plusieurs pages les atteintes et violation des libertés syndicales, où sont les voyous ? où est la violence ?

Où est l’irresponsabilité des syndicats lorsque ce sont les Cheminots qui défendent la Gare Montparnasse ou les infirmiers en grève qui tentent de protéger l’Hôpital Necker ?

L’urgence est à la mobilisation car le gouvernement veut empêcher les salariés de s’organiser collectivement. Tous les droits ont été acquis par la lutte et l’engagement collectif des salariés, et c’est par la lutte et l’engagement collectif que nous gagnerons le retrait de ce projet de loi et du progrès social.

Les 23 et 28 mai, toutes et tous en grève et aux manifestations à Bayonne et Pau.

La CGT 64 appelle tous les syndicats, toutes les sections syndicales à :

- tenir des AG pour décider d’appels à la grève massifs et venir aux manifestations,
- aller à la rencontre des salariés pour faire signer la votation,
- mettre des moyens à disposition des unions locales pour organiser des votations et diffuser largement les tracts d’appels pour le 23 et le 28

PDF - 351.6 ko