CGT cheminots Bayonne Hendaye : victoire pour nos camarades

Les juges du conseil des prud’hommes de Bayonne viennent de donner raison à nos camarades cheminots, qui en raison de problèmes graves de sécurité, avaient exercé leur droit de retrait.

L’employeur est condamné à lever les sanctions, blâmes et retenues de salaire et à verser une indemnité de préjudice moral.

Aujourd’hui, la justice a été rétablie, les cheminots sanctionnés ont recouvré leur bon droit.

Pour autant, la lutte pour la sécurité ferroviaire n’est pas finie, les cheminots avec la CGT ne lâcheront rien.